Irak

LIVE | DIRECT – L’ouest irakien dans le chaos | Western Iraq fall into chaos

Live - Direct.

Live – Direct.

DIRECT - La situation se détériore d’heure en heure dans l’ouest arabe sunnite irakien. Sous la pression d’une partie du parlement (voir le premier direct de la Chronique ici sur la situation en Irak) et de protestations populaires locales, le premier ministre Nouri al-Maliki, un chiite à la tête d’une coalition gouvernementale majoritairement arabe chiite, a annoncé hier le retrait de toutes les forces de l’armée de la province de l’Anbar, épicentre de la révolte de la minorité arabe sunnite. Mais depuis, les différents groupes de la rébellion sunnite se partagent villes et quartiers, sans aucune coordination et sans aucun objectif : le chaos gagne toute la région.

LIVE - The situation is deteriorating in the western arab sunni Iraq. Under parliementary pressure of a sunni MPs coalition and a popular protest (see the first Live of the Chronicle about the situation in Iraq), the prime minister, Nouri al-Maliki, head of an arab shia-majority government, decided to order to the army to leave the Anbar province, heat of the arab sunni minority revolt. Since this decision, the chaos is gaining ground in the area where some armed forces and sunni rebellion groups are taking some cities or suburbs without any organisation or goal. The chaos is everywhere.

22 h 30 : URGENT – Le gouvernement de Nouri al-Maliki ordonne, en retour sur ses propres décisions, d’envoyer l’armée massivement sur les villes désormais largement sous contrôle des factions de la rébellion arabes sunnite. de nombreux véhicules et blindés de l’armée quittent le centre de l’Irak et plusieurs bases majeures des provinces de l’Anbar et de Ninive après la décision gouvernementale.

22 h 30: URGENT – The Nouri al-Maliki government ordered, backing on its previous decisions, to send the army massively in sunni western cities now largely controlled by factions of the Sunni Arab insurgency. Numerous army vehicles and tanks leave the center of Iraq and several major bases in the provinces of Anbar and Nineveh after the government’s decision.

20 h 30 : INFORMATION CHRONIQUE - Au moins 1000 hommes de l’Etat Islamique d’Irak et du Sham ont fait mouvement depuis la Syrie vers l’Irak ces derniers jours. Ils sont venus renforcer leurs combattants encore sur place en passant par le point essentiel d’alBukamal. Ils sont lourdement armés (prises d’armes en Syrie et vols d’armes à la rébellion syrienne dans leurs guerres contre plusieurs brigades). Ils sont clairement signalés à Ramadi et Falloujah ce 1er janvier.

20 h 30: CHRONICLE INFORMATION – At least 1,000 men of the Islamic State of Iraq and Sham were moving from Syria to Iraq these days. They have strengthened their fighters still in place by the strategic border-city of alBukamal. They are heavily armed (arms taken in Syria and weapons stolen to the Syrian rebellion in their wars against several brigades). They were clearly seen in Ramadi and Fallujah this January 1st.

Des éléments de l’EIIS (notamment avec un véhicule de l’armée capturé) dans les rues de Ramadi | ISIS armed men (especillay here with an army vehicle) in Ramadi streets :

Patrouille de l'EIIS à Ramadi. | ISIS patrol in Ramadi.

Patrouille de l’EIIS à Ramadi. | ISIS patrol in Ramadi.

19 h 30 : des affrontements ont désormais lieu entre plusieurs groupes de la rébellion arabe sunnite et l’armée dans la province de Ninive. Le groupe Jaysh al Naqshibandi (groupe associant des anciens soutiens de Saddam Hussein et des forces islamiques sunnites) est notamment engagé dans plusieurs affrontements dans cette province.

19 h 30 : clashes are taking place in the Ninawa province now between some rebels groups and the army in some places. The Jaysh al Naqshibandi (Saddam Hussein supporters and some sunni islamists groups associated) is engaged in battles in the province.

Logo de / of the Jaysh al Naqshibandi.

Logo de / of the Jaysh al Naqshibandi.

18 h 45 : violents combats à Ramadi pour le contrôle de la caserne militaire principale. L’armée tire, notamment à l’artillerie, sur certains picks-up rebelles. Les tirs de mortiers sont nombreux. L’un des bâtiments de la caserne est en feu.

18 h 45 : heavy clashes in Ramadi for the control of a military complex. The army is firing, sometimes with artillery on rebels armed vehicles. Mortars are fired into the army base. One of its buildings is one fire.

18 h 10 : des patrouilles de rebelles circulent dans les rues et les places de Ramadi où elles contrôlent l’ensemble de la ville depuis maintenant 24 heures. Les combats se font rare. La ville est désormais divisée en une demi-douzaine de groupes non organisés qui gèrent leurs quartiers et utilisent des picks-up lourdement équipés pour leurs tournées.

18 h 10 : rebels patrols are roaming in the streets and squares of Ramadi where they control the entire civilian city for the past 24 hours. The fights are rare. The city is now divided into a half-dozen non-organized groups controling their neighborhoods and using picks up heavily-equipped for their tours.

17 h 00 (heure locale) : des centaines de miliciens arabes sunnites locaux ont pris possession de larges parties de la ville de Falloujah, profitant du départ de l’armée. De nombreux véhicules de police ont été attaqués et capturés, certains même laissés par les policiers prenant la fuite. La situation à Falloujah est complexe avec aussi l’arrivée, hier 31 décembre, d’hommes de l’ « Etat Islamique d’Irak et du Sham ».

17 h 00 (local time) : hundreds of local arab sunni militiamen took big parts of Fallujah at the of the afternoon, after the army retreat. Many police patrol vehicles were attacked and captured. Some were abandoned by their policemen fleeing. The situation in Fallujah is complex with Islamic State of Iraq and Sham armed elements arrival in the city, yesterday (December 31).

Rebelles arabes sunnites dans les rues de Falloujah, en armes | Sunni arab rebels in Fallujah streets, with their guns.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>